Les élu·e·s PS dans les collectivités

Echarpes d'Adjoints au Maire

Besançon et Grand Besançon Métropole (2020-2026)

Les communes bénéficient de la clause de compétence générale : elles disposent d’une capacité d’intervention générale, sans qu’il soit nécessaire que la loi procède à une énumération de leurs attributions. Elles s'occupent d'une partie du logement, de l'aide sociale (au travers du Centre Communal d'Action Sociale, le CCAS), de la gestion des écoles élémentaires (CP au CM2) et maternelles (avant le CP) ainsi que des crèches, de culture et patrimoine, de tourisme et de sport (campings, équipements sportifs, offices du tourisme). Elles gèrent également une large palette d'espaces et d'équipements publics, les parcs, jardins, une partie de la voirie, les forêts communales, etc. Pour en savoir plus n'hésitez pas à consulter le très bien fait espace “communes” du site Vie-Publique.fr.

Les citoyens de la Ville de Besançon sont représentés par 55 élu·e·s élu·e·s à la proportionnelle sur des listes tous les 6 ans dont 40 forment la Majorité, de Gauche. Le Groupe Socialiste est le 2e plus important avec 11 élu·e·s après le Groupe EELV (17 élus). Les élu·e·s municipaux décident de l'usage d'un budget d'environ 220 millions d'euros par an.

L'ensemble des élu·e·s du Conseil muinicipal de Besançon sont également présents au sein du Conseil communautaire de Grand Besançon Métropole, qui est du point de vue de la loi une communauté urbaine. Les élu·e·s de Grand Besançon Métropole, souvent abrégé “GBM” décident de l'usage d'un budget d'environ 310 millions d'euros par an. Les principales compétences de GBM sont le développement économique (zones d'activités), les transports et déplacements (Tramway, Ginko), l'habitat et les gens du voyage, l'aménagement du territoire, la politique de la ville (les quartiers prioritaires de Planoise, Montrapon, les 408, …), la voirie, l'environnement, le tourisme, l'eau et l'assainissement, les déchets, l'urbanisme, le conservatoire, … GBM dispose de plusieurs structures satellites dédiées à des questions précises : AUDAB, SCOT, SYBERT, SDIS… Aperçu rapide grâce à cette publication de 2019.

Le Parti Socialiste a été partie prenante de l'union de la gauche et des écologistes municipale, intitulée “Besançon par nature”, aux côtés d'EELV, du PCF, de Génération·s et d'AGC.

Nicolas Bodin

Président du Groupe Socialiste de la Ville de Besançon, Nicolas Bodin est Conseiller municipal de Besançon délégué au lien avec Grand Besançon Métropole, à l'attractivité économique, à la ville connectée, à la relation avec les anciens combattants et il est également Correspondant Défense. Il est également 2e Vice-président de Grand Besançon Métropole en charge de l'économie, l'emploi, l'insertion, la relance, l'innovation, la transition, le commerce et l'artisanat.

Nicolas Bodin exerce son mandat en parallèle de son activité professionnelle de Maître de Conférences en micromécanique au sein de l'ENSMM, école d'ingénieurs bien connue à Besançon.

Frédérique Baehr, conseillère municipale déléguée, conseillère communautaire déléguée

Fredérique Baehr (apparentée)

Frédérique Baehr est Conseillère municipale de Besançon déléguée au commerce et pilote du programme action cœur de Ville. Elle est également 12e Conseillère communautaire déléguée de Grand Besançon Métropole en charge de l'économie de proximité.

Frédérique Baehr exerce son mandat en parallèle de son activité professionnelle de technicienne de recherche et de formation au sein de l'UFR Sciences du langage, de l'homme et de la société, l'une des composantes de l'Université de Franche-Comté, au service des Presses universitaires de FC. Elle est également chargée de cours en histoire de l’architecture moderne.

Julie Chettouh, Conseillère municipale déléguée de Besançon et Conseillère communautaire de Grand Besançon Métropole

Julie Chettouh (apparentée)

Julie Chettouh est Conseillère municipale de Besançon déléguée aux foires et marchés, aux circuits-courts et à la Charte développement durable des commerces. Elle est également Conseillère communautaire de Grand Besançon Métropole.

Julie Chettouh exerce son mandat en parallèle de son activité professionnelle d'accompagnement des jeunes entreprises au sein du premier réseau d'accompagnement des créateurs et gestionnaires d'entreprises.

Sébastien Coudry

Sébastien Coudry

Sébastien Coudry est Conseiller municipal de Besançon délégué à l'évaluation des politiques publiques et à l'open data. Il est également 4e Conseiller communautaire délégué de Grand Besançon Métropole en charge de la jeunesse, de la vie étudiante, du numérique, de la data et des réseaux numériques.

Sébastien Coudry exerce son mandat en parallèle de son activité professionnelle d'enseignant en mathématiques au sein de l'Académie de Besançon.

Abdel Ghezali

Abdel Ghezali

Abdel Ghezali est le Premier adjoint à la Maire de Besançon. Il est délégué aux sports et aux équipements sportifs. Il est également Conseiller communautaire de Grand Besançon Métropole.

Abdel Ghezali exerce son mandat en parallèle de son activité professionnelle d'agent de la Région Bourgogne Franche-Comté dans le domaine de l'attractivité.

Carine Michel

Carine Michel est Adjointe à la Maire de Besançon. Elle est déléguée à la vie associative et la vie des quartiers. Elle est également Conseillère communautaire de Grand Besançon Métropole. A noter, Carine Michel est aussi Présidente de Société d'économie mixte (SEM) Loge.GBM.

Carine Michel exerce son mandat en parallèle de son activité professionnelle de cadre au Département du Doubs dans le domaine des solidarités et de l'insertion.

Yannick Poujet

Yannick Poujet est Adjoint à la Maire de Besançon. Il est Adjoint de quartier en charge de Planoise et des Hauts-du-Chazal. Il est également Conseiller communautaire de Grand Besançon Métropole. 

Yannick Poujet exerce son mandat en parallèle de son activité professionnelle d'enseignant en Physique-Chimie au sein de l'IUT de Besançon.

Jean-Hugues Roux

Jean-Hugues Roux (apparenté)

Jean-Hugues Roux est Conseiller municipal délégué de la Ville de Besançon. Il est en charge des questions d'isolement, de dépendance, d'handicap et d'accessibilité. Il est également Conseiller communautaire de Grand Besançon Métropole. 

Jean-Hugues Roux exerce son mandat tout en étant retraité.

Juliette Sorlin

Juliette Sorlin

Juliette Sorlin est Conseillère municipale déléguée de la Ville de Besançon. Elle est déléguée aux bibliothèques, aux archives, à la création culturelle et aux animations culturelles. Elle est également Conseillère communautaire de Grand Besançon Métropole. 

Juliette Sorlin exerce son mandat en parallèle de son activité professionnelle d'enseignante en Lettres au sein du Collège Diderot, et formatrice au sein de l'Institut national supérieur du professorat et de l'éducation (INSPE) de Besançon.

Sylvie WANLIN

Sylvie Wanlin

Sylvie Wanlin est Adjointe à la Maire de la Ville de Besançon. Elle est déléguée à la solidarité et en charge du CCAS dont elle est la Vice-présidente. Elle est également Conseillère communautaire de Grand Besançon Métropole. 

Il faut noter que Sylvie Wanlin préside l'UDCCAS du Doubs (une union rassemblant les CCAS du département), et qu'elle est administratrice du GCS25 (le service intégré d'accueil et d'orientation qui permet de gérer le logement d'urgence à l'échelle du Doubs). Elle est également administratrice du dispositif “un chez-soi d'abord”.

Sylvie Wanlin exerce son mandat en parallèle de son activité professionnelle de inspectrice des finances publiques au sein de la DGFIP.

Marie Zehaf

Marie Zehaf est Conseillère municipale déléguée de la Ville de Besançon. Elle est en charge de la voirie de proximité et de la propreté des espaces publics. Elle est également 6e Vice-présidente de Grand Besançon Métropole déléguée aux transports, aux mobilités et au stationnement.

Marie Zehaf exerce son mandat en parallèle de son activité professionnelle d'infirmière à domicile.

Le Département du Doubs (2021-2027)

Depuis la réforme socialiste de 1982, les départements sont des collectivités décentralisées. La loi portée par le Ministre socialiste André Vallini portant nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe) du 7 août 2015, applique désormais le principe de spécialisation des départements et des régions (revenant sur la clause générale de compétence mise en place en 1982), en énumérant les compétences du département. Ainsi, le département s'occupe des solidarités et cohésions territoriales en direction :

  • de l'enfance
    • aide sociale à l’enfance (ASE),
    • protection maternelle et infantile (PMI),
    • adoption, soutien aux familles en difficulté financière
  • des personnes handicapées
    • politiques d’hébergement et d’insertion sociale,
    • prestation de compensation du handicap (PCH, loi du 11 février 2005),
    • maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), 
  • des personnes âgées
    • création et gestion de maisons de retraite,
    • politique de maintien des personnes âgées à domicile (allocation personnalisée d’autonomie : APA)
  • les prestations légales d’aide sociale
    • gestion du revenu de solidarité active (RSA) dont le montant est fixé au niveau national
  • tout ou partie des actions relevant du Fonds social européen (FSE)
  • de l'éducation
    • la construction, l’entretien et l’équipement des collèges
    • la gestion des agents techniciens, ouvriers et de service (TOS) depuis la loi libertés et responsabilités locales du 13 août 2004)
  • de l'aménagement et des transports
    • l’équipement rural, le remembrement, l’aménagement foncier, la gestion de l’eau et de la voirie rurale, en tenant compte des priorités définies par les communes (lois de 1983)
    • les services de transport spécial des élèves handicapés vers les établissements scolaires
    • la gestion de la voirie départementale
    • La gestion des ports maritimes et intérieurs, ou de certains aérodromes peut être transférée, par l’État
    • Le SDIS (service départemental d’incendie et de secours) est chargé de la protection contre les incendies et gère les sapeurs-pompiers du département
  • l'action culturelle et sportive
    • création et gestion des bibliothèques de prêt, des services d’archives, de musées, protection du patrimoine (en lien avec les autres collectivités)
    • sport, de tourisme, de promotion des langues régionales et d’éducation populaire (en lien avec les autres collectivités)

Le département du Doubs représente un budget de 586,8 millions d'euros (en 2021). Les citoyens du Doubs sont représentés au sein de 19 cantons qui comprennent chacun 2 élu·e·s, une homme et une femme, choisis ensemble au scrutin majoritaire tous les 6 ans. Il y a donc 38 élu·e·s pour le département du Doubs, dont

  • 12 forment l'opposition de gauche au sein du groupe “Le Doubs social, écologique et solidaire”,
  • 24 forment la majorité dirigée par la Présidente Christine Bouquin, et
  • 2 sont forment un groupe à part.

Le Parti socialiste a mené au niveau fédéral le combat de l'union autour de candidatures exprimant toute la diversité de la gauche sur le territoire du Doubs. Des candidatures présentées sous une bannière commune ont ainsi pu être défendues et ont donné lieu par la suite à la fondation du groupe d'opposition présidé par notre Camarade Raphaël Krucien.

Il est possible de consulter l'ensemble des élu·e·s du Doubs en vous rendant sur la page “les élus” du Département.

Raphaël Krucien

Raphaël Krucien est Conseiller départemental pour le canton de Besançon 6 (31.000 habitants environ), c'est à dire la partie Nord-Ouest de la Ville de Besançon à laquelle il faut ajouter les communes Arguel, Beure, Boussières, Busy, Larnod, Montferrand-le-Chateau, Osselle, Pugey, Routelle, Thoraise, Torpes et Vorges-les-Pins.

Raphaël Krucien préside le groupe “Le Doubs social, écologique et solidaire” qui fédère 12 membres de l'opposition de gauche à Christine Bouquin.

Il est élu en binôme avec Géraldine Leroy (voir ci-dessous).

Géraldine Leroy (apparentée)

Géraldine Leroy est Conseillère départementale pour le canton de Besançon 6 (31.000 habitants environ), c'est à dire la partie Nord-Ouest de la Ville de Besançon à laquelle il faut ajouter les communes Arguel, Beure, Boussières, Busy, Larnod, Montferrand-le-Chateau, Osselle, Pugey, Routelle, Thoraise, Torpes et Vorges-les-Pins.

Elle est membre du groupe “Le Doubs social, écologique et solidaire”.

Elle est élue en binôme avec Raphaël Krucien (voir ci-dessus).

Ali Yugo

Ali Yugo est Conseiller départemental pour le canton de Besançon 1 (30.000 habitants environ), c'est à dire la partie Ouest de la Ville de Besançon à laquelle il faut ajouter les communes Avanne-Aveney, Chemaudin, Dannemarie-sur-Crête, Franois, Grandfontaine, Rancenay et Vaux-les-Prés.

Il est membre du groupe “Le Doubs social, écologique et solidaire”.

Il est élu en binôme avec Monique Choux (voir ci-dessous).

Monique Choux (apparentée)

Monique Choux est Conseillère départementale pour le canton de Besançon 1 (30.000 habitants environ), c'est à dire la partie Ouest de la Ville de Besançon à laquelle il faut ajouter les communes Avanne-Aveney, Chemaudin, Dannemarie-sur-Crête, Franois, Grandfontaine, Rancenay et Vaux-les-Prés.

Elle est membre du groupe “Le Doubs social, écologique et solidaire”.

Elle est élue en binôme avec Ali Yugo (voir ci-dessus).

D'autres élu·e·s font partie du Groupe “Le Doubs social, écologique et solidaire”, qu'il s'agisse de Camarades socialistes, de membres de la société civile qui nous sont proches, ou bien sûr de représentants des autres formations politiques de gauche ayant lancé la démarche collective de 2021.

Jeanne Henri est élue du canton Besançon 4 (31.000 habitants environ) qui comprend la partie Est de Besançon ainsi que les communes de Braillans, Chalèze, Chalezeule, Champoux, Chaudefontaine, Marchaux et Thise.

Elle est élue en binôme avec Georges Ubbiali.

Georges Ubbiali est élu du canton Besançon 4.

Il est élu en binôme avec Jeanne Henri.

Damien Charlet est élu PS du canton d'Audincourt (30.000 habitants environ). Ce canton comprend également les communes d'Arbouans, Badevel, Dampierre-les-Bois, Dasle, Hérimoncourt, Seloncourt, Taillecourt et Vandoncourt.

Il est élu en binôme avec Christine Coren-Gasperoni.

Christine Coren-Gasperoni est élue (apparentée) du canton d'Audincourt.

Elle est élue en binôme avec Damien Charlet.

Claude Dallavalle est élu (apparenté) du canton de Baume-les-Dames (29.000 habitants environ) qui comprend également les communes d'Adam-lès-Passavant, Aïssey, Autechaux, Bretigney-Notre-Dame, Côtebrune, Cusance, Esnans, Fontenotte, Fourbanne, Grosbois, Guillon-les-Bains, Hyèvre-Magny, Hyèvre-Paroisse, Lanans, Lomont-sur-Crête, Luxiol, Montivernage, Passavant, Pont-les-Moulins, Saint-Juan, Servin, Silley-Bléfond, Vaudrivillers, Vergranne, Verne, Villers-Saint-Martin et Voillans.

Il est élu en binôme avec Marie-Christine Durai.

Marie-Christine Durai est élue (apparenté) du canton Baume-les-Dames.

Elle est élue en binôme avec Claude Dallavalle.

Magali Duvernois est élue PS du canton de Bethoncourt (31.000 habitants environ). Ce canton comprend également les communes d'Allenjoie, Brognard, Dambenois, Étupes, Exincourt, Fesches-le-Chatel, Grand-Charmont, Nommay, Sochaux et Vieux-Charmont.

Elle est élue en binôme avec Albert Matocq-Grabot.

Albert Matocq-Grabot est élu (apparenté) du canton de Bethoncourt.

Il est élu en binôme avec Magali Duvernois.